Synens Logo

Kits de tests de dépistage et Analyseurs Portables de Drogues spécifiques aux Pompiers

Dispositifs de Dépistage de Stupéfiants Portables, Rapides et Personnalisables pour Les Pompiers des Services d’Incendie et de Secours

En France et ailleurs, on constate une hausse de la consommation abusive de drogues chez les sapeurs-pompiers volontaires (SPV). Les sapeurs-pompiers volontaires sont de plus en plus jeunes et donc plus vulnérable à l’usage abusif de drogues telles que : marijuana (THC), cocaïne (COC), amphétamine (AMP), opiacés (OPI), méthadone (MTD).

L’Usage de Drogues chez les Sapeurs-Pompiers Volontaires

Les jeunes sapeurs-pompiers ont en moyenne entre 13 et 17 ans. C’est à l’adolescence que les jeunes sont les plus influençables et donc les plus susceptibles de consommer des drogues de tous types. Il est nécessaire de contrôler la consommation abusive de drogues, médicaments et autres substances chez les sapeurs-pompiers.

Dans quelle condition le dépistage de drogues est-il réalisé chez les SDIS ?

Visites médicales d'aptitude (pré-embauche)

Les pompiers sont soumis à des tests de dépistage de drogues, principalement effectués soit lors d'une visite médicale ou de manière inopinée pendant une formation. Le rapport d'un test de dépistage de drogues joue un rôle extrêmement important dans le recrutement d’un pompier.

Les sapeurs-pompiers volontaires (SPV) ou professionnels (SPP) sont donc amenés à réaliser un test de dépistage de drogues pendant le processus de recrutement. Ce test de pré-embauche est très souvent urinaire, car il permet un dépistage sur une plus longue durée après la prise de drogue. En revanche, les Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS) peuvent également avoir recours à l'utilisation de tests salivaires pour les contrôles anti-drogue de pré-embauche, aléatoires pour détecter l’usage récent de drogues.

Opérations dépistage de drogues aléatoires

L'une des principales raisons des contrôles anti-drogue aléatoires est liée aux comportements suspects. Les SDIS surveillent de près tous les pompiers que ce soit en mission ou en formation pour détecter les comportements et activités inhabituels. Synens fournit pour cela des dispositifs de dépistage ergonomiques et portables pour une utilisation immédiate sur place. L’analyseur portable D1 offre une analyse qualitative des drogues ou autres substances récemment consommées chez un pompier en 30 secondes. Utilisé en combinaison avec le kit de test de dépistage OM90, Le D1 peut détecter jusqu'à 9 substances en un seul test. Synens adapte les types de drogues ou substances à dépister aux besoins des SDIS pour des opérations plus ciblées.

Un sapeur-pompier qui se comporte de manière douteuse et inhabituelle peut alors être convoqué pour un dépistage de drogues. Le test salivaire détecte uniquement l’usage récent de substances illicites ou licites et peut de ce fait prouver que le pompier est sous l’emprise de stupéfiants.

En formation

Les sapeurs-pompiers volontaires participent sur l'ensemble du territoire aux missions de sécurité civile de toute nature confiées principalement aux Services Départementaux d’Incendie et de Secours (bien, personne, environnement). Pour une efficacité toujours plus forte, les pompiers reçoivent une formation continue, adaptée à leurs missions et matériels. Afin de garantir leur aptitude à remplir leurs missions, des opérations de dépistage doivent être régulièrement réalisées afin de prévenir la consommation de drogues chez les pompiers ou plus précisément les sapeur-pompiers.

Le système de dépistage de drogues et médicaments Synens conçu pour répondre aux besoins des SDIS

Synens réalise des études de marché visant à comprendre les besoins des SDIS en dépistage de drogues. L'objectif de ces études est de concevoir des dispositifs de dépistage de drogues et médicaments adaptés spécifiques aux services départementaux de secours et d’incendie. Notre système de dépistage détecte les substances les plus communément abusées chez les sapeurs-pompiers. À la fois compacte et ergonomique, l'analyseur portable D1 permet d'effectuer des tests de dépistage rapidement sur le terrain et en formation. Synens adapte également ses dispositifs de dépistage de drogues aux contraintes budgétaires des SDIS.

En effet, les dispositifs de dépistage de drogues disponibles sur le marché sont jusqu'à maintenant très souvent coûteux ce qui explique pourquoi de nombreux services limitent les opérations de dépistage. Cependant, Le fait de réaliser moins de tests augmente les risques de l’usage abusif de drogues ou médicaments que subissent les pompiers en difficulté.

Synens contribue aux actions visant à maintenir la sécurité et la santé des collectivités. C’est pour cela que nous adaptons au mieux nos solutions aux besoins des différents secteurs.

Ils nous soutiennent

Grand-Est logo
Village by CA logo
Grand E-nov logo
KMØ logo
INPI logo